• ↬ Drama Chinois | Go Ahead ↫

    ↬ Drama Chinois | Go Ahead ↫

     

     Réaliste, intense, bouleversant et émouvant Avengers Social Club

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadGo Ahead nous embarque dans l’univers d’une famille recomposée dans laquelle figurent trois enfants, non-liés par le sang, ayant chacun un passé difficile. De cette famille atypique résulte quelques conflits, notamment vis-à-vis de leur différence de caractère, mais aussi et surtout un réconfort certain. Elle est composée de Ling Xiao, le plus âgé, He Zi Qiu, le second frère, et enfin Li Jian Jian la plus jeune sœur. Tous les trois ont grandi ensemble, sous l’œil avisé de Li Hai Chao, le père biologique de Jian Jian, mais aussi de son fidèle ami Ling He Ping, quant à lui le père biologique de Xiao. Mais un jour, alors que le temps passe, que les années défilent, ces enfants unis devenus mâtures vont devoir faire face à de nouvelles difficultés et aux responsabilités de leur vie d’adulte.

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go Ahead

     

    Li Jian Jian : Jian Jian est l’unique fille de la famille et la plus jeune. Elle est celle qui représente la figure féminine mais est bien loin des stéréotypes féminins parfaits, délicats et fragiles qu’on pourrait nous présenter dans certains dramas. Elle est immature, joueuse, caractérielle, mais sait aussi se montrer tendre et aimante envers les personnes qui lui sont chères.

    Ling Xiao : Xiao est le frère aîné et l’archétype de l’enfant associable, traumatisé par les vestiges du passé, à savoir les nombreuses disputes entre ses parents qui l’ont souvent fait se retrouver seul ou à devoir errer chez Hai Chao. Il se montre toujours fort, presque impassible, mais il est en réalité affecté mentalement et physiquement par chaque épreuve qu’il subit. Il est celui sur qui reposent de nombreuses responsabilités, que cela soit de son propre gré ou non.

    He Zi Qiu : Zi Qiu est le second frère, l’enfant du milieu. Il ne connaît pas son père et a été abandonné par sa mère dès son plus jeune âge avant d’être recueilli par Hai Chao. Contrairement à Jian Jian et Xiao, il ne possède aucun parent biologique auprès de lui et endosse ainsi la figure de l’enfant délaissé et attachant qui a peur d’un nouvel abandon.

    Li Hai Chao : Hai Chao est le père biologique de Jian Jian. Il est celui qui accueille les deux garçons sous son toit et les élève aux côtés de sa fille, comme ses propres fils. Il possède un restaurant, ce qui lui permet non seulement de nourrir les enfants comme il se doit, mais aussi de subvenir aux besoins de sa petite famille. Son entreprise n’est pas de tout repos, mais il s’y consacre corps et âme et avec une extrême bienveillance.

    Ling He Ping : He Ping est le père biologique de Xiao. Il est l’archétype du parent divorcé qui se retrouve seul face à l’éducation de son enfant mais aussi face à son travail de policier. Tiraillé entre ses deux responsabilités, c’est Hai Chao qui va l’aider à élever son fils et ainsi lui permettre de trouver un équilibre, aussi bien professionnel que familial.

    Qi Ming Yue : Ming Yue fait partie du trio des meilleures amies avec Jian Jian et Can. Elle est caractérisée par son intelligence et sa grande timidité mais aussi sa détermination. Sa discrétion excessive se justifie par la pression qu’exerce sa mère sur elle afin qu’elle poursuive les ambitions que celle-ci lui a tracées pour elle au préalable.

    Tang Can : Can fait elle aussi partie du trio d’amies mais arrive plus tardivement au sein de celui-ci puisqu’elle est d’abord une sorte de rivale pour Jian Jian et Ming Yue. Enfant actrice et accro au shopping, elle suit les directives de sa mère avant de s’émanciper de ses désirs, justement grâce à la présence de ses amies, et de tenter de trouver, désespérément, sa propre voie.

     

    Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadLa particularité, et je dirais même le réalisme de ce drama, est qu’il dépeint d’emblée l’individu comme étant un être seul à part entière. Il est seul face à sa vie et possède ses propres obstacles, ses propres peines, ses propres peurs, un univers intime chargé de mélancolie et de souffrance en parallèle des multiples joies que lui procure la vie quotidienne.

    En effet, nos trois frères et sœurs sont issus de familles ayant des schémas bien particuliers et n’ont pas la prétention de se présenter eux-mêmes comme des victimes pour se faire plaindre. Chacun possède ses problèmes et ses craintes, et les affronte à sa manière, tantôt avec force et courage, tantôt avec contrainte et embarras. Les amis de Jian Jian, soit Qi Ming Yue et Tang Can, et de Zi Qiu, soit Zhuang Bei, ont d’ailleurs, eux aussi, droit à leurs moments de difficultés et d’interrogations. Ling Xiao est d’ailleurs le seul personnage qui ne possède quasiment aucun ami avec qui il aurait fondé lui-même une relation, ses seuls vrais amis étant ceux de ses frères et sœurs, ce qui intensifie sa propre solitude et nous porte à croire qu’il est bel et bien le personnage le plus associable et « effacé » du drama, ce qui est largement justifié dans le drama par sa condition.

    Mais les plus jeunes ne sont pas les seuls personnages confrontés aux duretés de la vie, puisque les figures parentales ont également leur propre lot de contrariétés et d’adversités. Dans Go Ahead, à aucun moment la culpabilité n’est jetée envers tel ou tel personnage. Les raisons de leurs propres agissements sont toujours justifiées et le jugement est laissé au bon vouloir du spectateur qui a en sa possession tous les outils lui permettant d’approuver ou non mais aussi de comprendre ou non le comportement de chaque personnage. Go Ahead nous plonge ainsi dans les méandres conflictuels de l’individu envers la société, mais aussi de l’individu face à lui-même. Car si le drama dépeint la société comme étant un ennemi redoutable, l’être humain est également présenté comme son propre ennemi face à ses multiples pensées et réflexions.

    La finesse de Go Ahead réside aussi très certainement dans le fait qu’à aucun moment le drama n’idéalise une situation en montrant que les différents se résolvent grâce à un claquement de doigt de la part d’autrui ou d’un quelconque héros qui viendrait en aide ou au secours d’un personnage. Les difficultés persistent, s’atténuent avec le temps et se cicatrisent pour certaines, mais les plaies demeurent en souvenir des vestiges sensibles du passé et se réouvrent parfois lorsqu’un élément perturbateur correspondant fait son apparition.

     

    Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadLa pression sociale est de mise dans Go Ahead, et il s’agit d’un thème actuel et adaptable, selon moi, à toutes sociétés.

    Dans un premier temps, le mariage est abordé, en particulier au travers des figures parentales telles que Hai Chao, He Ping, mais aussi He Mei, la mère de Zi Qiu, et par la suite au travers des enfants devenus adultes.

    Hai Chao et He Ping se retrouvent très tôt confrontés au célibat :

    SPOIL

    Hai Chao souffre de la mort de son épouse depuis qu’elle a donné naissance à Jian Jian tandis que He Ping est victime de son divorce violent avec Chen Ting, la mère de Xiao, en raison de la dépression de cette dernière suite à la mort de sa fille, la première sœur de Xiao.

    Pour autant, leur entourage souhaite rapidement les voir mariés malgré leur désir de rester seuls. Tous les deux sont d’ailleurs comparables à un vieux couple dans leur relation amicale. Bien entendu, leur entourage est bienveillant, mais on ressent une certaine pression sur leurs épaules quant à leur position de pères célibataires. Si pour certains il en va du bien de l’éducation des enfants, pour d’autres il en va également de la résultante d’un système social normé. Les deux hommes font donc face à de multiples situations dans lesquelles ils sont confrontés au sujet, bien qu’ils ne soient pas directement intéressés. En tant qu’amis, ils se soutiennent au travers de leur situation puis dans leurs décisions et élèvent, malgré les difficultés, leurs enfants en leur transmettant tant bien que mal leurs valeurs.

    He Mei, est également confrontée à la pression du système marital puisqu’elle est mère célibataire dès son plus jeune âge. Contrainte d’abandonner son fils Zi Qiu, c’est Hai Chao qui en aura la responsabilité et se verra heureux de l’éduquer. Pour la société, être seul, c’est être vulnérable, instable, mais aussi peu fiable. Or, He Mei nous prouve tout au long de son parcours que, malgré ses nombreuses erreurs, elle reste digne et forte face aux épreuves vécues.

    La pression sociale est également remarquable vis-à-vis du domaine du travail, et en particulier au travers des jeunes personnages, cette fois, puisqu’ils sont confrontés au passage à l’âge adulte. Il s’agit d’une thématique importante au sein du drama puisqu’elle le résume parfaitement. En effet, tous sont contraints de trouver leur propre voix au fur et à mesure du temps qui s’écoule, avec plus ou moins de difficultés et de convictions. Cette étape est primordiale dans leur vie d’adulte, mais aussi très délicate puisqu’il en va parfois de la réputation et du devoir familial. Une pression s’exerce d’une part vis-à-vis de la considération de ses pairs, notamment dans le cadre où la famille voudrait vanter les mérites de son enfant auprès d’autrui, mais aussi vis-à-vis de toute la charge émotionnelle dont l’enfant se gorge dans le but de prendre soin de sa famille et de gérer son indépendance.

    Xiao, Zi Qiu, Ming Yue et Can sont, selon moi, les plus emblématiques de ce processus :

    SPOIL

    En effet, Xiao choisit son métier de dentiste pour prendre soin de Jian Jian, qui entretient une peur panique du dentiste tout au long de son existence. Xiao se voit cependant contraint d’étudier à Singapour, pour prendre soin de sa famille biologique, composée de sa mère et de sa « seconde » sœur, sa mère biologique faisant face à une instabilité mentale constante et à une condition physique critique mais évolutive de façon positive. Xiao est un personnage complexe qui vit dans le silence. Son charme réside dans ce carcan solitaire qu’il s’est lui-même construit comme une sorte de protection mais qui, malgré lui, est également le reflet de ses propres démons.

    Zi Qiu, de son côté, part également étudier à l’étranger suite aux conflits qu’il rencontre avec son père biologique, venu s’immiscer momentanément dans sa vie en espérant prospérer son héritage familial. Bien évidemment, Zi Qiu ne s’en va que pour le bien de sa « famille de cœur », et éviter ainsi les altercations puisque son père biologique ira jusqu’à faire fermer le restaurant de Hai Chao pour le menacer, et non par reconnaissance envers son père biologique. Zi Qiu revient d’ailleurs auprès des siens, tout comme Xiao, neuf ans plus tard, ce qui donne lieu à de nombreuses divergences et incompréhensions significatives de l’abîme distanciel créé volontairement au sein de la « famille de cœur » durant toutes ces années pour ne pas inquiéter les autres. De plus, Zi Qiu ouvre significativement un café afin de satisfaire les désirs gustatifs sucrés de Jian Jian, mais nous nous rendons compte que cette tache est loin d’être facile pour lui financièrement et que son désir d’indépendance afin de prendre soin de sa famille était, tout comme pour Xiao, acté en réalité pour paradoxalement s’en rapprocher. Cependant, contrairement à Xiao, il est quelqu’un de très spontané, et c’est indéniablement ce qui fait son charme.

    Même si Xiao et Zi Qiu possèdent leur propre vie et leur unité, ils gravitent toujours autour d’un même cercle qui les ramène à leur « famille de cœur ».

    Quant à Ming Yue et Can, les deux amies ont toutes les deux des relations conflictuelles avec leur mère. Ming Yue est formatée pour se fondre dans la masse, ne pas attirer l’attention, et correspondre parfaitement aux attentes de sa mère en étant la meilleure version d’elle-même alors que son rêve est d’être journaliste. Sa mère ira d’ailleurs jusqu’à s’introduire chez elle sans son accord et fouiller dans ses affaires afin de la contrôler totalement. Can est quant à elle constamment confrontée à son passé d’enfant actrice au physique parfait, et à cet aspect de richesse sous-jacent, mais enchaîne les déceptions vis-à-vis de sa famille. Sa mère ira donc jusqu’à mentir honteusement sur le métier de Can pour se faire mieux voir au sein du cercle familial.

    Les deux schémas se rejoignent et c’est probablement cette pression familiale en rapport avec le travail qui va rapprocher les deux jeunes femmes et les pousser à s’émanciper de cette condition, en compagnie de Jian Jian qui est pour elles un énorme soutient mais également un modèle puisqu’elle-même poursuit ses rêves sans être contrôlée professionnellement parlant.

     

    Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadGo Ahead nous présente un panel de schémas familiaux biologiques tous plus diversifiés les uns que les autres, permettant de dépeindre une société réaliste et contrastée. Nulle trace d’idéalisme, de portrait bénéfique de la famille biologique parfaite, mais au contraire la présence de nombreuses épreuves, de désaccords et de divergences d’opinions.

    Les personnages, tous autant qu’ils sont, se voient confrontés à leur famille biologique. Ils ne peuvent l’éviter quand bien même ils le voudraient puisqu’ils sont liés par le sang : ce lien est fondamental puisqu’il enchaîne les personnes entre elles et ne leur permet pas de s’émanciper totalement de leur origine bien qu’elles le souhaiteraient.

    On pourrait aussi croire que les personnages masculins sont glorifiés au détriment des personnages féminins envers qui on rejetterait toute faute, comme He Mei qui abandonne Zi Qiu bien qu’elle en soit contrainte par sa situation, afin de mettre en valeur la gent masculine et ainsi supposer une supériorité du sexe masculin afin de prôner un certain patriarcat. Mais il n’en est absolument rien. Si les personnages féminins ont des travers et font des erreurs, les personnages masculins ne sont pas en reste et Zhao Hua Guang, le père de Zi Qiu, en est l’exemple parfait...

    SPOIL

    Puisqu’il débarque du jour au lendemain dans la vie de son fils dans le but de le récupérer et d’en faire son héritier, sans posséder pour lui aucun affect. Bien que les agissements d’He Mei soient discutables, notamment quant au fait d’abandonner son fils, ils sont cependant bel et bien justifiés par une situation complexe fluctueuse et elle possède, quant à elle, de l’affect envers Zi Qiu.

    Les liens consanguins sont problématiques et invitent les personnages à s’en extirper pour fonder leur propre famille, celle qu’ils ont choisi au travers des épreuves auxquelles ils ont été confrontés.

     

    Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadChose agréablement surprenante, le portrait d’une « famille de cœur » est mise en parallèle de toutes les familles biologiques : celle composée d’Hai Chao, de sa fille Jian Jian, de He Ping, de son fils Xiao et enfin de Zi Qiu. Nous pouvons également entrevoir par extension que les deux meilleures amies de Jian Jian constituent pour elle une seconde famille également. Go Ahead met ainsi en avant l’importance des relations humaines et ne les limite pas à leur consanguinité. En effet, même si la société conservatrice tend à présenter des modèles familiaux idéaux, la justesse de Go Ahead réside dans sa capacité à présenter la famille comme étant un corps relationnel complexe et imparfait. Les individus auraient donc naturellement tendance s’intégrer à leur entourage, comptes tenus des obstacles auxquels ils sont confrontés, et, si le noyau familial biologique est fragile et conflictuel, à ainsi créer leur propre famille.

    La « famille de cœur » est ici dépeinte comme étant quelque chose de probable et même possiblement supérieur à la famille biologique dans certains cas. En effet, Go Ahead prouve la théorie comme quoi il ne suffit pas d’être lié à quelqu’un par le sang pour le considérer comme faisant partie intégrante de sa famille, quand bien même la société ne le reconnaîtrait pas comme tel.

    Cependant, Go Ahead est un drama sans prétention et ne possède pas pour autant une vision arrêtée de la question, puisque les liens biologiques sont aussi considérés comme étant importants et faisant partie intégrante de l’histoire de chaque personnage, de son origine. Le drama nous invite donc à forger notre propre avis sur le sujet et à ouvrir le débat, sans pour autant se montrer parfaitement catégorique. Il apporte des éléments de réponses mais laisse aussi libre cours à la réflexion du spectateur et étend le champ des possibles.

     

    Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadLa réalisation est sans aucun doute un autre point fort du drama et participe à nous procurer des ascenseurs émotionnels intenses. En effet, que cela soit au travers de plans nostalgiques ou encore de scènes tout à fait humoristiques, le drama sait toucher notre sensibilité et nous embarquer avec brio dans cette ambiance ambivalente.

    La drama débute en 1999, ce qui nous renvoie déjà à une certaine nostalgie si l’on a vécu à cette époque. On apprend à connaître le trio principal au travers de leur enfance, ce qui nous procure un attachement certain à leur égard, de surcroît lorsque nous sommes confrontés aux épreuves qu’ils ont traversé. Les cicatrices du passé sont exposées dès le premier épisode du drama, ce qui permet une immersion immédiate et bouleversante.

    Cependant, le drama ne nous offre pas seulement une réalisation axée sur les méandres nostalgiques des personnages et incorpore également beaucoup de douceur au sein du drama, notamment grâce aux scènes amicales, celles liés à des situations plus légères au sein du foyer principal, mais aussi au travers de la romance qui se veut discrète et agréable puisqu’elle ne prend pas le pas sur l’intrigue principale et possède une très belle évolution et un véritable sens.

     

    Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead  Drama | Go Ahead

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadL’OST transcende véritablement Go Ahead et offre un apport non négligeable en termes d’émotions et d’intensité. Chaque mélodie est pensée intelligemment et vient sublimer le drama au fil de son déroulement.

    Dès le générique, Fearless de Ma Di nous emporte grâce à sa douceur, sa nostalgie et sa mélancolie, qui en font sa force et donne ainsi immédiatement le ton du drama. On retrouve cette nostalgie singulière et saisissante dans les titres If Rain de Sa Ji, The Light Which Cannot Be Seen de Zhao Bei Er, mais aussi et surtout Rain de Chen Yi Chang, dont les artistes nous ravissent tous par leur voix majestueuse. I Will Stay Here de Mao Buyi possède aussi une douceur particulière, mais davantage réconfortante et consolatrice tout comme l’est également My Everything de Jin Jun Zhi. Seven Tan, soit notre Jian Jian, apporte, elle aussi, sa contribution à l’édifice en interprétant Like A Breeze, une musique rafraîchissante et sublimée par sa voix angélique.

    L’OST de Go Ahead participe donc pleinement à son ambiance et nous plonge intégralement au cœur de son univers singulier.

     

    Drama | Go Ahead

    Drama | Go AheadDrama | Go AheadGo Ahead est pour moi un véritable coup de cœur, un chef-d'œuvre. C’est un drama extrêmement riche, humain et qui possède un large éventail de thèmes abordés qui se veulent être intéressants et très actuels. La place de l’individu au sein de la société et au cœur du cercle familial est constamment remise en question, et le drama nous invite à la réflexion personnelle sur des sujets tels que le mariage, le travail, les liens consanguins mais aussi les relations humaines basées simplement sur la générosité, l’amour, la confiance et le partage. Beaucoup de douceur et d’amertume se dégagent du drama, tant par les scènes familiales chaleureuses que par celles qui demeurent davantage conflictuelles. L’OST vient également finaliser le drama avec une touche d’excellence. Go Ahead constitue à lui seul un hymne à l’amitié, à la fraternité, à la famille, plus généralement aux relations humaines et tout simplement à l’humanité.

     

    Note : 10/10

     

     Je dédie cet article à ma « famille de coeur », dont font partie HaNa (son article sur Go Ahead ici) et Mimijin

     

    Drama | Go Ahead


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Avril à 14:00

    Tu as su trouver les mots juste pour illustrer ce merveilleux drama. Il nous invite effectivement à réfléchir à toutes ces notions de famille, d'entrée à l'âge adulte, d'amitié et d'épreuves de la vie. Tout est dépeint avec tellement de réalisme et d'humanité qu'il est impossible de rester de marbre devant nos personnages.

     

    "La finesse de Go Ahead réside aussi très certainement dans le fait qu’à aucun moment le drama n’idéalise une situation en montrant que les différents se résolvent grâce à un claquement de doigt de la part d’autrui ou d’un quelconque héros qui viendrait en aide ou au secours d’un personnage"

    Je suis tellement d'accord avec ce passage !!!!!!!!!!! Nos personnages doivent chacun faire leurs choix personnels et en assumer les conséquences par eux même. Essayer, se tromper, essayer encore, ne pas aimer, essayer autre chose, réussir... C'est finalement très proche de la réalité et c'est la vraie force de ce drama.

     

    Merci pour ce bel article qui adoucit un peu ma peine d'avoir terminé le drama hier <3

      • Jeudi 29 Avril à 14:09

        Merci beaucoup, j'ai essayé au mieux de présenter ce drama pour donner envie de le visionner à ceux qui ne l'ont pas encore vu et parce que ça me tenait vraiment à cœur ! ❤

        C'est vrai que c'est dur de le quitter quand on s'est tellement attaché aux personnages, c'est terrible quand un drama nous transporte à ce point ! :(

    2
    Jeudi 29 Avril à 16:46

    Merci de me dédier cet article sur un drama qui de surcroit m'a touché en plein coeur ! Tu le dépeins très bien et tu connais déjà mon avis dessus puisque tu as pu lire ma critique hier !

    Je suis évidemment d'accord avec toi sur ce drama et je l'ai adoré aussi !! Vraiment j'ai passé un moment génial devant et ça a clairement été un gros gros coup de coeur ce drama *-*

    Comme on le dit, sa famille de coeur c'est tout aussi important et ça fait du bien un drama qui met autant en valeur cette notion *-*

    Vraiment une magnifique découverte ce drama :D

      • Jeudi 29 Avril à 16:56

        Hihi, ça ne pouvait en être autrement voyons ! ❤ Oui, je pense qu'il a conquis beaucoup de gens et on comprend très vite pourquoi ! *-*

        Il est superbe, et je suis d'accord pour dire que c'est important ! ❤

        Oh que oui ! *-*

    3
    Jeudi 29 Avril à 17:09

    Tu as dépeint avec brio ce que j'ai pensé de ce drama merci pour cette très belle critique<3
    Je ne vois pas trop quoi rajouter tu as vraiment tout dit xD c'est un drama bouleversant et tellement réaliste mon visionnage a été très intense l'année dernière et je suis vraiment contente de voir que la série vous plait à tous<3

      • Jeudi 29 Avril à 17:23

        Merci à toi de l'avoir lue ! ❤ Je me suis un peu emportée sur la longueur, j'avais peur que ce soit décourageant haha ! XD Oui, il est vraiment sublime et vaut le détour ! ❤

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :