• Film | Call Boy

    Film | Call Boy

     

     Choquant, déroutant, bouleversant et passionnant 

     

    Film | Call Boy

     

    Film | Call Boy

    Call Boy nous plonge dans l’univers de la prostitution masculine et nous invite à suivre la vie de Morinaka Ryo, interprété par Matsuzaka Tori, un jeune étudiant universitaire qui travaille dans un bar. Un jour, alors qu’il considère sa vie comme étant ennuyeuse et n’ayant aucun avenir, il croise le chemin de Mido Shizuka, incarnée par Matobu Sei, directrice d’un club d’hôtes. Ainsi Ryo se voit-il embarqué dans un univers qui lui semble être seulement régit par la prostitution mais qui se révèle être en réalité bien plus complexe.

     

     

    Film | Call Boy

    Film | Call Boy

    Call Boy entre immédiatement dans le vif du sujet du point de vue de la réalisation puisqu'il ne se cache pas d’être un film érotique. Assurez-vous donc de ne pas être en présence de personnes mineures ou de personnes que cela pourrait choquer si vous souhaitez visionner ce film. Si vous êtes une âme sensible qui ne supporterait pas des scènes trop crues et parfois violentes ou atypiques, alors je vous déconseille fortement de regarder ce film qui n’y va pas par le dos de la cuillère. Cependant, ces scènes sont selon moi essentielles dans le cas présent puisqu'elles servent la morale et le fond du film et sont donc intelligemment pensées et construites.

     

     

    Film | Call Boy

    Film | Call Boy

    L’ambiance qui s’installe dans Call Boy est tout à fait particulière. Le rythme du film est lent, ne vous attendez pas à beaucoup d’action en dehors des scènes érotiques qui sont l’unique moteur de ce film tout à fait psychologique et basé sur les dialogues. Chaque cliente, chaque femme, va confier ses désirs et ses fantasmes les plus inavoués à Ryo dont le travail est bien évidemment de les réaliser. Il s’agit en majorité de femmes plus âgées que Ryo, des femmes frustrées par le désir qui les ronge, des femmes qui n’osent pas prendre le pas au sein de leur vie sexuelle, ce qui donne lieu à des conflits psychologiques internes tout à fait saisissants.

     

     

    Film | Call BoyFilm | Call Boy

    L’intelligence de Call Boy est de nous présenter des points de vue différents quant à la conception du désir sexuel et des sentiments. La plupart du temps, les clientes que rencontre Ryo sont tiraillées entre leurs désirs sexuels, qu’elles caractérisent souvent d’impurs car cela les amène à pratiquer bien souvent des actes hors du commun, qu’elles n’oseraient pas en temps normal, et les sentiments amoureux qu’elles pourraient bien avoir pour une personne qui les accompagne. On sent dans leur manière d’agir, qui se traduit notamment par le fait d’en venir à payer pour du sexe, que cet acte est désespéré, et désespérément solitaire. Face à la solitude qu’elles éprouvent dans leur vie, face à un amour qu’elles ne possèdent pas ou plus, le sexe devient la justification, l’exutoire recherché à toute cette souffrance et aussi le fruit de ce qu’elles n’ont pu acquérir au sein de leurs relations : la complaisance, le plaisir, la jouissance, mais aussi la compréhension, la confiance, et la communication puisque tout acte sexuel avec Ryo est précédé d’une rencontre dont le simple but est d’apprendre à le connaître pour ensuite se dévoiler. En outre, le besoin d’une relation humaine et charnelle.

     

    Film | Call BoyFilm | Call Boy

    On assiste rarement à des pratiques sexuelles considérées comme étant « normales », communes aux exigences représentées par la société. Si vous êtes quelqu’un qui aime se conformer aux normes et qui possède également un idéal romantique, ce qui est bien évidemment propre à chacun, alors ne regardez pas ce film car il ne reflète absolument pas des attentes ciblées mais bel et bien un panel de désirs sexuels que je qualifierai d’atypiques, comparés à la norme (supposé qu’une norme existe quelque part, mais ceci est un autre débat). On assiste par exemple à une scène choc dans laquelle /!\ SPOILER /!\ le désir d’une femme est d’uriner devant un homme, ce que Ryo lui accorde. /!\ FIN SPOILER /!\ Autre scène qui a particulièrement attiré mon attention, est celle où l’hôte Hirado Azuma, interprété par Izuka Kenta, /!\ SPOILER /!\ dévoile les cicatrices qui couvrent son corps et révèle à Ryo qu’il s’agit d’actes consentants car la douleur qu’éprouve son corps n’est pour lui que plaisir. Ryo et Azuma en viennent par la suite à s’adonner eux aussi à un échange charnel, qui se terminera d’une façon bien particulière puisqu’Azuma demande à Ryo de lui briser un doigt pour éprouver du plaisir lorsque ses os se cassent. /!\ FIN SPOILER /!\ Le désir est alors représenté de façon individuelle, non pas comme une seule et unique représentation collective soit un modèle qu’on calquerait sur tout un chacun et qui ne correspondrait évidemment pas aux attentes de tous.

     

    Film | Call BoyFilm | Call Boy

    Plus que de la prostitution, on assiste à une réelle salvation grâce au personnage de Ryo qui apprend, alors qu’il considère initialement les femmes comme étant ennuyeuses et le sexe comme étant un acte machinal, à concilier l’acte sexuel en lui-même avec les sentiments personnels de celles-ci. Il finira d’ailleurs par /!\ SPOILER /!\ éprouver des sentiments envers la gérante du club d’hôtes lui rappelant sa défunte mère. C’est d’ailleurs suite au décès de sa mère, lorsqu’il n’avait encore que dix ans, que Ryo a commencé à s’intéresser aux femmes plus mâtures. /!\ FIN SPOILER /!\ Ainsi la souffrance des personnages s’exprime-t-elle de façon physique afin de venir ensuite apaiser leur mal-être mais aussi leur conscience.

     

    Film | Call BoyFilm | Call Boy

    Call Boy est un film qui donne à réfléchir sur la condition de prostitué mais également sur la place du sexe et des sentiments au sein des relations humaines à proprement parler. Je déconseille ce film à toutes personnes sensibles et qui ne seraient pas suffisamment ouvertes d’esprit pour accepter qu’on leur présente visuellement des situations choquantes et différentes auxquelles elles ne seraient pas habituées. En revanche, je le conseille à toutes personnes qui seraient susceptibles de s’intéresser au sujet d’un œil curieux et avisé, puisque Call Boy est selon moi un film qui s’apprécie si l’on possède un certain recul et qu’on s’adonne à une véritable réflexion au-delà du voyeurisme dont il serait susceptible d’être victime.

     

     Note : 7,5/10 

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Février à 14:25
    houlala, ton article me donne envie de voir ce film et comme il me tarde de le trouver en vostfr !!! Merci énormément à toi pour cet article sublime. Bonne journée à tous ^_^
      • Dimanche 17 Février à 21:19

        Ce film m'a vraiment subjugué ! Même s'il est vrai qu'il est très cru et peut paraître choquant et déplacé mais selon moi c'est clairement le parti-pris du réalisateur... J'espère que tu pourras le trouver en vostfr, sinon tente-le un jour en vosta ! ;) Bonne journée à toi aussi~

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 22 Février à 20:23

     

    la traduction hate  de le regarder

      • Dimanche 3 Mars à 12:02

        J'espère qu'il sera traduit ! ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :