• Lee Jun Ki | Collaboration

    Lee Jun Ki

     

    ________________________________________________________________________________________________________________________

    Lee Jun Ki

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    Lee Jun Ki

    Bonjour à tous ! Aujourd’hui, je viens vous présenter ma deuxième collaboration sur un sujet me tient beaucoup à cœur puisqu’il s’agit de mon acteur favori, à savoir Lee Jun Ki. Cet article est en collaboration avec Silve, du blog Drama-Tique Silve, qui partage avec moi cette éternelle passion pour Lee Jun Ki.

    Au fur et à mesure de notre avancée sur la blogosphère, Silve et moi avons eu plusieurs fois l’occasion d’échanger à propos de Jun Ki et cette collaboration s’est ainsi montrée comme une évidence. L’acteur étant né un 17 avril, nous avons choisi cette date particulière afin de lui rendre honneur.

    Je vous laisse donc découvrir ou redécouvrir le parcours de ce fabuleux acteur ainsi que nos avis, en espérant vous faire partager notre passion mutuelle !

     

    ________________________________________________________________________________________________________________________

    Lee Jun Ki

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    Lee Jun Ki

    Lee Jun KiLee Jun Ki, c’est avant tout un mannequin, mais aussi un acteur à la filmographie impressionnante, un chanteur dont la carrière prend place petit à petit, et un sportif passionné puisqu’il pratique plusieurs arts martiaux. Il possède également une agréable personnalité et fait toujours le maximum afin de rester proche de ses fans par le biais de multiples vidéos.

    On compte parmi ses dramas : Star’s Echo (2004), What Should I Do ? (2004), My Girl (2005), Time Between Dog And Wolf (2007), Iljimae (2008), Hero (2009), Arang And The Magistrate (2012), Two Weeks (2013), The Joseon Shooter (2014), Scholar Who Walks The Night (2015), Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo (2016), Seven First Kisses (2016), Criminal Minds (2017) et Lawless Attorney (2018).

    Et parmi ses films : The Hotel Venus (2004), Flying Boys (2004), The King And The Clown (2005), Fly, Daddy, Fly (2006), Virgin Snow (2007), May 18 (2007), Never Said Goodbye (2016) et Resident Evil: The Final Chapter (2017).

      

    Lee Jun KiLee Jun KiComme vous pouvez le constater, Lee Jun Ki a une filmographie bien fournie. Il a démarré sa carrière comme mannequin en 2001, et a fait ses premiers pas d’acteur en 2004. Sa popularité est arrivée très rapidement, notamment grâce à son rôle dans le film The King And The Clown, qui lui a également valu d’être étiqueté comme “flower boy”, tant il est convaincant dans ce rôle efféminé et poignant. C’est notamment le drama Time Between Dog And Wolf qui lui a permis de casser cette image grâce à un rôle plus dur et tourné vers l’action, qui met en lumière ses capacités dans les arts martiaux. En 2010, Jun Ki est parti effectuer son service militaire. A son retour en 2012, le drama Arang And The Magistrate ouvre une nouvelle page de sa carrière, marquée par des rôles intenses physiquement (il effectue la plupart de ses cascades lui-même) et des choix qui s’orientent souvent vers le sageuk, le genre historique. Il a pris pour habitude depuis de tourner un drama par an, ce qui lui permet de se consacrer à ses autres activités.

    Et puis, j’aime beaucoup sa personnalité et j’adore regarder les “behind the scenes” de ses dramas, ou ses events. Si vous voulez voir un aperçu récent de sa manière d’être hors des plateaux, vous pouvez notamment regarder l’épisode 314 du TV Show Running Man qui a été diffusé juste avant la sortie du drama Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo en août 2016.

     

    ________________________________________________________________________________________________________________________

    Lee Jun Ki

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun Ki

    DLee Jun Ki’aussi loin que je me souvienne, ma toute première rencontre avec Lee Jun Ki fut avec le film Virgin Snow (2007). Il s’agit d’un film japonais datant de 2007 et dont l’histoire est réellement touchante. En effet, le film raconte l’histoire d’un jeune coréen nommé Kim Min (Lee Jun Ki) qui se voit déménager au Japon suite au travail de son père. Il fait alors la rencontre de Nanae (Miyazaki Aoi), dont il tombe amoureux, et décide de tenter de la séduire malgré la barrière de la langue. Une romance édulcorée que je vous recommande vivement !

    C’est suite à ce film que je me suis intéressée à la carrière d’acteur complète de Jun Ki et que j’ai débuté par le drama My Girl (2005), dans lequel Lee Jun KiJun Ki se voit à nouveau doté d’un rôle de séducteur aux côtés de Lee Dong Wook et Lee Da Hae, deux acteurs que j’affectionne également. Le drama nous plonge dans la vie de Gong Chan (Lee Dong Wook), voué à rencontrer fortuitement la belle Yoo Rin (Lee Da Hae). Il lui propose alors de jouer le rôle de sa cousine disparue, avec qui elle possède de nombreuses similitudes, auprès de son grand-père dans l’attente de réelles retrouvailles. Yoo Rin accepte bien évidemment la proposition et fait la rencontre de Seo Jung Woo (Lee Jun Ki), le cousin de Gong Chan, qui tombe immédiatement amoureux d’elle. En parallèle, Kim Se Hyun (Park Shi Yeon), l’ex de Gong Chan, cherche à le récupérer. Mais c’était sans compter sur les sentiments qui se développent entre Gong Chan et Yoo Rin... un quatuor amoureux déjanté, à consommer sans modération !

     

    Lee Jun KiLee Jun KiJe crois qu’on peut vraiment dire que Lee Jun Ki m’a tapé dans l’oeil lol. La première fois que je l’ai vu, c’était à mes débuts dramatesques en 2009, avec le drama My Girl, tout comme pour Law.

    Je dois bien avouer qu’à l’époque, j’ai surtout craqué pour sa belle gueule, niveau acting, il n’est pas forcément à son maximum et son personnage n’est pas des mieux écrits. C’est l’un des premiers acteurs coréens à m’avoir fait battre le cœur, alors que je ne visionnais quasiment que des J-Dramas :).

    Une rencontre marquante mais qui a mis un peu de temps à se transformer en amour fou puisque Jun Ki n’avait pas encore pris sa dimension en tant qu’acteur et que c’est une part importante à mon attachement à un acteur/une actrice. Good looks are not everything!

     

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun Ki

    Lee Jun KiPour ma part, le coup de foudre pour Lee Jun Ki a sans aucun doute eu lieu lorsque j’ai découvert le drama Two Weeks (2013) et le film The King And The Clown (2005). Ces deux productions m’ont réellement touché grâce à leurs multiples qualités.

    Two Weeks, c’est l’histoire de toute une vie. Ce drama relate le quotidien de Jang Tae San (Lee Jun Ki), un père de famille accusé de meurtre à tort et dont la fille, Seo Soo Jin (Lee Chae Mi), est atteinte d’une leucémie. Récemment mis au courant de l’existence de sa fille, Tae San entame alors un long périple de deux semaines afin de sauver sa fille et d’échapper à sa fausse accusation. Un drama troublant, prenant, et émotionnellement intense à voir absolument si vous ne l’avez pas Lee Jun Kiencore fait !

    The King And The Clown se situe cependant dans un univers tout à fait différent puisqu’il nous transporte tout droit dans le 16ème siècle de la dynastie Joseon. Un duo de saltimbanques, Jang Seng (Kam Woo Sung) et Gong Gil (Lee Jun Ki), parcourent le pays en donnant des spectacles grivois, ce qui ne tarde pas à leur poser quelques problèmes. Les deux acteurs sont alors rapidement arrêtés et menacés d’être emprisonnés. Ce n’est qu’après une brillante performance face au roi, que le duo est alors épargné et nommé acteurs officiels de la cour. Cependant la jalousie attise rapidement les hauts placés qui voient clair dans les intentions du roi à l’égard de Gong Gil... The King And The Clown est un film pimenté et engagé, dont l’atmosphère passionnée nous embarque immédiatement au cœur de son univers singulier.

     

     

    Lee Jun KiLee Jun KiMon coup de foudre pour le beau coréen a eu lieu avec Arang and the Magistrate (2012).  Je suis revenue d’une période sans dramas dans le courant de 2012 et je suis tombée sur ce fantasy fusion sageuk qui proposait en lead deux de mes acteurs préférés. Comment résister ? Une histoire de fantômes à la période Joseon avait tout pour me plaire, d’autant qu’il propose un univers fantastique foisonnant avec des dieux, des anges de la mort, une fée maléfique... ♥ Bref, je me suis lancée et si j’avais remarqué auparavant Jun Ki-shi pour son côté pretty boy, je suis devenue fan de cette prestation plus “masculine” où il effectue toutes ses cascades et montre un eu ses talents en arts martiaux ♥.

    Arang and the Magistrate raconte l’histoire d'Arang (Shin Min Ah), fantôme amnésique qui souhaite en savoir plus sur sa mort apparemment violente, tout en essayant de survivre et d’échapper aux Grim Reaper (ange de la mort) qui la Lee Jun Kirecherche. C’est alors qu’elle fait la rencontre de Kim Eun Ho (Lee Jun Ki), jeune homme de noble naissance qui peut communiquer avec les fantômes et qui est à la recherche de sa mère disparue. Elle va alors tout faire pour qu’il accepte de l’aider à résoudre le mystère de sa mort. Même s’il y a quelques longueurs dans le drama, je ne peux m’empêcher d’être extrêmement sentimentale à son sujet. Il n’est pas parfait mais j’ai adoré le couple principal et je le recommande si vous aimez le mélange des genres historique et fantastique ^^.

    Côté films, tout comme Law, j’ai adoré The King and the Clown. Lee Jun Ki livre une prestation juste et sensible de son personnage et en plus il dégage une telle beauté, ça m’a scotché. Le film traite d’amitié, d’amour et de trahison, je l’ai trouvé vraiment poignant et les acteurs sont excellents du début à la fin, chacun dans leur registre. Pour moi, il est à voir absolument! 

     

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun KiLee Jun KiCôté dramas, ma plus grande déception aura probablement été Scholar Who Walks The Night (2015). En effet, le scénario était tout à fait prometteur puisqu’il s’agit d’une histoire de vampires. Jusque là, voir Lee Jun Ki incarner un vampire nous promettait monts et merveilles... Le drama nous entraîne dans le quotidien de Jo Yang Seon (Lee Yoo Bi), destituée de sa noblesse et qui vend des livres sur le marché afin de subvenir aux besoins de sa famille. Pour ce faire, elle est contrainte de se travestir. C’est alors qu’elle rencontre Kim Sung Yeol (Lee Jun Ki), érudit et vampire, hanté par la mort de sa bien-aimée survenue cent-vingt ans auparavant. Le vampire Gwi (Lee Soo Hyuk), manipulateur et ambitieux, semble être lié à cette affaire... Un drama dont le scénario s’est Lee Jun Kiessoufflé relativement rapidement, malgré un casting prometteur, et dont la fin demeure beaucoup trop simple, sans originalité et inefficace.

    Concernant les films, je dirais que The Hotel Venus (2004) est celui qui m’a laissé un peu perplexe. D’une part parce que je ne m’attendais pas à ce qu’il soit en partie tourné en noir et blanc, étant donné qu’il date de 2004, et d’autre part parce que j’ai trouvé le scénario assez décousu et de nombreuses scènes surprenantes. L’histoire se déroule au sein du “Café Venus” et nous embarque dans la vie quotidienne de ses consommateurs. Rien de très original concernant le scénario, qui contient pourtant tout de même un peu d’action. Cependant, le film demeure pour moi un peu trop incohérent et ne possède pas de fil conducteur qui lui est propre.

     

     

    Lee Jun KiLee Jun KiCela ne surprendra personne si je vous dis que pour moi aussi ma plus grande déception est également Scholar Who Walks The Night. Faut dire que je l’attendais ce drama car sur le papier, il avait tous les ingrédients pour me plaire : du fantasy fusion sageuk avec une histoire d’amour impossible ET Lee Jun Ki en vampire avec le costume Joseoneyeliner et lèvres roses. J’espérais le meilleur. Malheureusement, l’intrigue autour des deux vampires s’efface un peu trop au profit d’une romance principale à laquelle je n’ai pas réussi à croire et à des triangles/quatuor amoureux qui m’ont saoulé. Si vous rajoutez à cela un storytelling souvent confus et j’ai dû m’y reprendre à deux fois pour le terminer. La magie n’a malheureusement pas opéré avec ce drama :/.

    Côté film, je n’ai pas réussi à adhérer à Never Said Goodbye, film chinois que Lee Jun Ki a tourné en 2016. J'ai regardé ce film d'abord pour son sujet puisque ce film aborde le sujet délicat de Lee Jun Kila reconstruction d'une personne après le décès d'un proche. C'était en plus l'occasion de retrouver Lee Jun Ki dans un histoire à l'époque moderne, donc j'étais assez contente. Un des points vraiment positifs de ce film, c'est que comme Lee Jun Ki joue un coréen dans le film, il n'est pas doublé ^^. C'est une pratique courante des productions chinoises avec les acteurs coréens avec laquelle j'ai énormément de mal. Pour ce qui est du scénario, je dois dire que je n'ai pas vraiment accroché, le choix de Jun Ho (le personnage de Jun Ki-shi) m'a plongé dans la perplexité, je ne pense pas que ce soit une manière judicieuse d'aider sa petite amie, et ça m'a refroidi. J'ai beaucoup aimé son interprétation du personnage mais la ligne scénaristique ponctuée de flashbacks rend parfois l'intrigue assez confuse et l'héroïne ne m'a pas vraiment touché, j'ai eu du mal à avoir de l'empathie pour elle. Bref, le film porte une belle promesse mais je n'ai pas vraiment réussi à entrer dedans.

     

     

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun Ki

    Lee Jun KiLa carrière de chanteur de Lee Jun Ki est certainement beaucoup moins mise en avant que sa carrière d’acteur, probablement parce qu’elle est moins complète. Mais cela ne l’empêche pas pour autant de continuer de nous surprendre !

    Lee Jun Ki compte à son actif trois albums : Deucer - 칭찬해줘 (2012), My Dear (2013) et Exhale (2014) ; quatre singles : My Jun - 마이준 (2006), J Style (2009), CBC (2013) et Thank You (2016) ; et une OST tirée du drama Arang And The Magistrate : One Day (2012).

    L’artiste se consacre néanmoins à son public en organisant assez souvent des concerts et des fanmeetings.

     

    Lee Jun Ki

     

     

    Lee Jun KiJe dois avouer que si je suis assidûment la carrière d’acteur de Jun Ki-shi, je suis beaucoup moins au fait de sa carrière de chanteur. J’ai bien entendu vu quelque MVs, mais je dois dire qu’elle m’intéresse moins, parce qu’elle est moins constante.

    Je déplore cependant qu’il ne participe pas aux OSTs de ses dramas (ou à celles d’autres dramas), sa participation sur One Day dans son drama de 2012 était vraiment sympathique ^^. Qui sait, cela arrivera peut-être de nouveau ?

     

     

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun Ki

     

    Lee Jun KiD’après les informations que nous possédons, Lawless Attorney nous plongera dans l’univers de Bong Sang Pil (Lee Jun Ki), un avocat qui n’a plus foi en la loi et ne se gêne pas pour utiliser la force lorsqu’il est nécessaire, sans pour autant entacher sa réputation, bien que ce ne soit pas au goût de ses collègues. Solitaire, il a pour unique but de venger sa mère...

    Un scénario prometteur et un casting qui l’est tout autant puisque Jun Ki sera assisté par l’actrice Seo Ye Ji, récemment appréciée pour son rôle dans le drama Save Me (2017). De quoi nous mettre l’eau à la bouche, en espérant que nos attentes ne resteront pas vaines !

     

     

     

    Lee Jun Ki

    Lee Jun KiLe drama sera diffusé les samedis et dimanches et prendra la suite de Live sur TvN à partir du 12 mai 2018. La lecture du script a eu lieu fin février, en présence bien sûr de Lee Jun Ki et So Ye Ji, mais également de Lee Hye Young (I’m Sorry, I Love You et récemment Mother) et Choi Min Soo (The Legend, Warrior Baek Dong Soo, The Royal Gambler...).

    La réalisation est confiée à Kim Jin Min, qui a également réalisé Time Between Dog And Wolf, ce qui est une bonne nouvelle. Quant au scénario, il a été confié à Yoon Hyun Ho, qui a travaillé sur le drama Remember et des films comme Confidential Assignment ou The Attorney, qui a été récompensé pour son scénario aux Daejong Film Awards de 2014. Lee Jun Ki nous offre donc un retour vers les dramas d’action/thrillers modernes et nous espérons avoir une belle surprise.

    Vous entendrez forcément parler du drama sur Twitter si vous nous suivez ;).

     

    ________________________________________________________________________________________________________________________

    Lee Jun Ki

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun Ki            Lee Jun Ki            Lee Jun Ki

    Two Weeks (2013)                Moon Lovers: Scarlet Heart Ryeo (2016)                    Iljimae (2008)

     

    Lee Jun Ki                                               Lee Jun Ki                                               Lee Jun Ki

     

            Fly, Daddy, Fly (2006)                      Never Said Goodbye (2016)                The King And The Clown (2005)

    Lee Jun Ki            Lee Jun Ki            Lee Jun Ki

     

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

    Lee Jun Ki

    – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

     

    Lee Jun Ki            Lee Jun Ki            Lee Jun Ki

                             Time Between Dog and Wolf (2007)          Arang and the Magistrate (2012)                     Two Weeks (2013) 

     

    Lee Jun Ki                                               Lee Jun Ki                                               Lee Jun Ki

     

                                 The King And The Clown (2005)                  Fly, Daddy, Fly (2006)                            Virgin Snow (2007) 

    Lee Jun Ki            Lee Jun Ki            Lee Jun Ki

     

    ________________________________________________________________________________________________________________________

    Lee Jun Ki

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    Lee Jun KiDe bien des façons, Lee Jun Ki est un artiste que nous admirons tout particulièrement, grâce à sa polyvalence impressionnante mais aussi grâce à son incroyable talent. Bien évidemment, personne n’est parfait et nous savons pertinemment que sa carrière n’est pas non plus sans erreurs, cependant il reste un acteur que nous affectionnons tout particulièrement et à qui nous souhaitons le meilleur ! Nous espérons également que cet article vous aura permis d’en apprendre davantage sur notre petit favori !~ 

     

    Lee Jun KiJe dois bien l’admettre, il est super difficile de rester objective sur un article comme celui-ci où avec Law nous parlons d’un de nos acteurs préférés ;). Néanmoins, j’espère que si vous ne connaissiez pas ou peu Lee Jun Ki avant cet article, nous vous aurons donné envie de le découvrir et de voir ses dramas. Et pour ceux et celles auxquelles nous rabattons régulièrement les oreilles avec notre chouchou, j’espère quand même que vous aurez pris plaisir à nous lire et que peut-être nous vous aurons appris de nouvelles choses (sur Lee Jun Ki ou sur nous haha) ^^. Prenez soin de vous et comme dirait Lee Jun Ki : Make some noise!

     

    Lee Jun Ki            Lee Jun Ki            Lee Jun Ki  

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Avril à 19:40

    Merci pour cette fiche. Je viens de découvrir qu'il chantait aussi grâce à vous deux. Mes dramas préférés avec lui sont two weeks qui est génial et avec du suspens. Puis Time between dog and wolf, ILjimae, fly dady fly, Arang and the magistrate.Pas aimé et pas fini de regardé  Scholar who walks the night et aimé moyennement Never say goodbye. J'ai pratiquement tout vu de ce qu'il a tourné et j' ai été rarement déçue. J'avoue que c'est un de mes acteurs préférés et que j'essaye de regarder tout ce qu'il fait. Bonne soirée à vous deux.

      • Mardi 17 Avril à 20:23

        Mais de rien ! *-* Et oui, ce n'est pas sa première activité mais il chante ! :) Oui après on ne peut pas tout aimer même si on l'aime lui haha ! XD Moi de même, j'attends avec impatience son prochain dramaaaaaa ! *-* Merci, bonne soirée à toi aussi ! 

    2
    Mardi 17 Avril à 22:16

    Je suis contente d'être tombée sur cette page par hasard ^^

    Merci beaucoup pour ce super article, très complet, qui devrait donner envie à ceux qui ne le connaissent pas d'aller découvrir ses dramas et films smile

    Totalement fan de Lee Jun Ki (ben oui, je n'ai pas cet avatar depuis des lustres pour rien xD) depuis que je l'ai vu dans time between dog and wolf, même si je suis quelques fois un peu déçue par l'histoire, je ne me lasse pas de son jeu qui est vraiment excellent.

    Two weeks est le drama que j'ai regardé le plus de fois et j'attends avec impatience Lawless lawyer :)

      • Mardi 24 Avril à 17:59

        Oh merci c'est très gentil ! *-*

        Hahaha je comprends tout à fait ! :P Je ne m'en lasse pas non plus et j'attaquerai probablement Lawless Lawyer dès sa sortie ! <3 Two Weeks est vraiment un drama magnifique ! *___*

    3
    Jeudi 19 Avril à 00:19

    Superbe article les filles ! Je suis une grande fan de Lee Jun Ki depuis que je l'ai découvert dans My Girl. C'était mon 1er second lead syndrome. Bon je suis loin d'avoir tout vu par contre.

      • Mardi 24 Avril à 18:00

        Merci beaucoup ! *-* Aaah le second lead syndrom, je crois qu'on l'a tous eu un jour ! XD Alors il va falloir remédier à ça, au boulot ! :P Allez, hop hop hop ! XD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :